1934 – 1992 Audre Lorde

This post is also available in: English Nederlands

Audre Lorde

1934 – 1992

 

Audre Lorde est née à New York City de parents immigrés des Caraïbes. Elle était écrivaine, féministe, womaniste, bibliothécaire et militante des droits civiques américaine, et a été l’une des premières femmes à critiquer la deuxième vague de féminisme, car elle ne tenait pas compte des questions d’intersectionnalité. En 1984, Lorde a été professeure invitée à l’Université libre de Berlin. Elle a été invitée par la professeure Dagmar Schultz de l’Université qui l’avait rencontrée à l’occasion de la « Conférence mondiale des Nations Unies sur les femmes » en 1980. Lors de son passage en Allemagne, Lorde est devenue une figure influente du mouvement afro-allemand naissant. De concert avec un groupe de militantes noires à Berlin, elle a créé le terme « Afro-allemand » en 1984. Tout au long de sa carrière impressionnante, elle a repris l’idée d’identité collective dans bon nombre de ses poèmes et de ses livres. Elle ne s’identifiait pas uniquement à une seule catégorie, mais entendait plutôt célébrer également toutes ses identités. Elle était connue pour se décrire comme une noire, lesbienne, féministe, poétesse, mère, etc. « Je suis définie comme autre dans tous les groupes auxquels j’appartiens », a-t-elle un jour déclaré. « L’étrangère, à la fois force et faiblesse. Or, sans communauté, il ne peut pas être question de libération, d’avenir, seulement de l’armistice le plus vulnérable et temporaire entre mon oppression et moi. » Les travaux de Lorde sur le féminisme noir sont toujours étudiés aujourd’hui par les chercheurs et chercheuses. Elle estimait que les enjeux de classe, de race, d’âge, de genre et de santé étaient fondamentaux pour l’expérience féminine. À ses yeux, si les différences de genre sont au centre de toutes les attentions, il est essentiel que les autres différences soient également reconnues et traitées. Cette idéologie constitue le fondement du féminisme intersectionnel tel que nous le connaissons à l’heure actuelle.

Audrey Lorde (1983)
Audrey Lorde (1983) ⓒ Getty

© The Belgian Pride vzw/asbl Aucun contenu de cette publication peut être reproduite ou transmise sans l’accord écrit préalable de The Belgian Pride vzw/asbl.

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close