1973 • L’Homosexualité N’est Plus une Maladie

This post is also available in: English Nederlands

L’Homosexualité N’est Plus une Maladie

1973

 

Pendant une bonne partie du vingtième siècle, les militant·e·s LGBTI+ ont dû combattre l’idée selon laquelle les sexualités non normatives et les identités de genre étaient des maladies. L’exemple le plus édifiant est le Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders (DSM) [Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (MDS)] rédigé par l’American Psychiatric Association (APA) [Association psychiatrique américaine]. Dans ses première et deuxième éditions, publiées en 1952 et en 1968, l’homosexualité était considérée comme une maladie. En résultent d’innombrables violations de l’intégrité physique et mentale des personnes LGBTI+ qui étaient fréquemment contraintes de suivre des traitements, parfois avec des conséquences funestes. De nombreux psychiatres et psychanalystes, surtout aux États-Unis, étaient homophobes. Néanmoins, au lendemain des émeutes de Stonewall, les militant·e·s LGBTI+ américain·e·s ont commencé à exiger le retrait de l’homosexualité du MDS. Efforts couronnés de succès en 1973 : l’APA a décidé de ne plus qualifier l’homosexualité de maladie mentale. (Les organisations de psychiatres en Australie et en Nouvelle-Zélande ont devancé leurs collègues américains de quelques mois.) Ce bouleversement a non seulement contribué à une réduction du nombre de traitements médicaux, mais a enclenché une évolution dans l’opinion publique. Ce n’était pour autant pas la fin des contestations. En effet, « l’homosexualité égodystonique » ainsi que plusieurs affections transgenres et intersexes sont toujours incluses dans le MDS. Les différentes adaptations apportées au gré des révisions du MDS au fil des ans n’ont pas permis de rassurer la plupart des personnes trans et des personnes intersexes. Aujourd’hui encore, la contestation face au MDS et à d’autres listes influentes comme la classification internationale des maladies publiée par l’Organisation mondiale de la santé, demeure indispensable.

Homosexuality as an illness Chicago Gay Crusader (1974) ⓒ Windy City Times
Chicago Gay Crusader (1974) ⓒ Windy City Times

© The Belgian Pride vzw/asbl Aucun contenu de cette publication peut être reproduite ou transmise sans l’accord écrit préalable de The Belgian Pride vzw/asbl.

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close